L’édito de Béa Ercolini: #bethecover

Mis à jour le 19 mai 2016 par Béatrice Ercolini
L’édito de Béa Ercolini: #bethecover

Ça faisait longtemps qu’on en rêvait. Un numéro qui vous ouvre ses pages. Un Spécial Lectrices qui reflète les Belges comme elles sont...

Vous avez été très nombreuses à répondre à notre appel lorsque, en avril dernier, nous avons lancé le hashtag #bethecover qui vous proposait de faire la couverture du magazine. Les critères pour participer ? Aucun. Pas de taille précise, de mensurations imposées. Pas de limites d’âge non plus.
Ce que l’on cherchait, c’est une fille photogénique, avec de l’allure. Pour tout vous dire, lorsqu’on a vu arriver les réponses, on a commencé à avoir chaud. Pas loin de 800 formulaires à dépouiller ! On se voyait déjà y passer des nuits. Et puis, grâce à l’expérience de Véro, scout rassurante, et efficace de l’agence Dominique Models, une première sélection. De 800, passer à deux fois 100 et donner rendez-vous aux heureuses élues. 100 filles à Bruxelles; 100 filles à Anvers. ( Oui, le ELLE, en Belgique, on le fait dans les deux langues. )

Le matin, en arrivant au Studio 202 à Ixelles, on l’a senti tout de suite. Derrière les chiffres, il y avait deux fois 100 nuits blanches. Deux fois 100 espoirs gros comme ça. “Parce que”, nous ont dit plusieurs d’entre vous, “quand on aime la mode, faire la couverture d’un magazine comme le ELLE, c’est un rêve.” Merci pour ce cadeau, pour cet enthousiasme. Et sorry pour la suite. La suite, c’est le casting proprement dit, la table du jury, les fiches posées devant (“retenue”) ou à gauche (“pas retenue”). Le “purgatoire” réinventé quand on n’était pas sûres. Le crève-coeur de devoir renoncer à l’une ou l’autre candidate… Merci d’être venues, les filles, et peut-être reparties plus tôt que vous auriez voulu. Merci pour celles qui ont posé. Les grandes bringues auxquelles on s’attendait, les menues, les rondes. Celles qui accompagnaient une copine et n’en reviennent pas d’avoir être retenues. La plus jeune (15 ans, touchante), la moins jeune (Dominique, 45 ans, magnifique) et Heleen, enceinte de six mois. Un joli souvenir à montrer à son bébé… Vous êtes venues de partout (mention speciale pour Liège, terre de futurs tops ?). On a adoré maquiller toutes les couleurs de peau. Crêper des chignons de Betty Boop et coiffer des afros. On s’est tiré les nattes pendant des jours, à la rédaction, avant de décider qui, de Lisa ou de Cristina, ferait cette cover.

Découvrez toutes cette belle aventure dans notre numéro de juin !