Beyonce, un album et une bonne blague à avaler

Mis à jour le 19 février 2018 par Juliette Debruxelles
Beyonce, un album et une bonne blague à avalerNEW YORK, NY - MAY 04: (EDITORS NOTE: This image was converted using digital filters) Jay Z (L) and Beyonce attend the "China: Through The Looking Glass" Costume Institute Benefit Gala at the Metropolitan Museum of Art on May 4, 2015 in New York City. (Photo by Mike Coppola/Getty Images)

Cette nuit, Queen B dévoilait son sixième et nouvel album, "Lemonade". Surprise ou grosse bêtise?
Posté en exclu sur Tidal (le "Netflix" de la musique à 9,90 ou 19,90 euros par mois, dont le boss est... Jay-Z) pour 24h avant d'être livré à la planète entière, "B6", comme le surnomment déjà les suppôts de la reine, prend aussi la forme d'une grosse blague façon "supriiiiise!!!".
Sauf qu'elle nous avait déjà fait le coup (avec son album éponyme, une nuit de décembre 2013), et que ça commence à faire beaucoup. Un peu quand ton petit cousin se cache derrière la porte pour crier "bouh!". Une fois c'est marrant, 10 fois, c'est agaçant.
Il serait question de contrer le piratage (en faisant payer les pots cassés aux fans énamourés), d'appuyer le statement, d'offrir un cadeau tout frais tout chaud (avec film musical à l'appui). Alors ok les gars, mais vous nous faites les coup à chaque fois. Et sur les Internets, ça commence à grincer. En vérité, et il serait temps de l'assumer, il est question de suivre les étapes d'un plan marketing bien huilé. C'est pas honteux les poulets. On a le droit de faire ça quand on est Beyoncé (et qu'on a rassemblé autour de soi des femmes comme ZendayaAmandla SternbergChloe et Halle Bailey, Lisa-Kaindé  et Naomi Diaz aka Ibeyi).

1 1 - copie
Question son, rien à déclarer. On attend la fin de la prise d'otage par Tidal pour s'y plonger...