La fille du vendredi: Sarah Wulff

Mis à jour le 14 février 2018 par Marie Guérin
La fille du vendredi: Sarah Wulff

Qui est Sarah Wulff ?  Son nom sonne comme celui d’un chef de guerre. Et c’est un peu ce qu’elle est : une businesswoman passionnée, inspirante et déterminée.

À la tête de la marque danoise Leowulff, elle mène ses projets avec beaucoup de suite dans les idées : « J’ai fondé Leowulff après neuf ans comme attachée de presse pour de grandes marques comme See by Chloé et Iro. En 2011, je me suis jetée à l’eau pour créer une ligne d’accessoires dont je manquais dans mon dressing. » Que pouvait-il bien manquer à cette longiligne blonde qu’on peine à imaginer à court de jolis sacs ?

« Le problème c’est qu’il n’est pas facile de trouver des accessoires de qualité, avec une maroquinerie irréprochable, à des prix abordables. Lorsqu’on est jeune, on n’a pas forcément des milliers d’euros à dépenser pour un sac. »

C’était le challenge de Leowulff : offrir des sacs de qualité supérieure à des prix abordables. On peut aisément dire que le pari est gagné. De jolis cuirs en direct d’Italie et une fourchette de prix allant de 250€ à 500€.

L’affaire est dans le sac

Parlons mode. À quoi ressemblent ses créations ? Sarah est une fan d’imprimés animaux qu’elle combine avec élégance à des lignes plus intemporelles. Le nom de sa marque en témoigne : sauvage et exotique, « Leowulff » vient de la contraction de son signe astrologique, lion évidemment, et de son nom de famille « Wulff ». La collection mélange donc références mode et style pérenne. Elle ne suit pas les tendances à courts termes et propose un choix de sacs qui correspondent aux besoins : « La meilleure façon de choisir son sac, c’est de privilégier la qualité mais également l’adéquation avec sa personnalité. Je change d’humeur et de sac tout le temps. J’adore les couleurs. Il est primordial qu’il reflète qui vous êtes. » Parce qu’au fond, un sac c’est tout. Quoi que vous portiez, votre sac peut définir votre look. Quelle est la forme idéale ? « À la fois très grand et très petit, le format moyen est parfait. Bien ordonné. Multifonction, on le porte à l’épaule ou à la main. »

Les sacs mélangent subtilement le design scandinave avec leurs lignes épurées, leurs formes essentielles et nos envies de modeuses. Avec des couleurs vives, des franges, des cuirs croco, des formats originaux. L’occasion de craquer sans se ruiner.

Pernille Teisbaek, égérie SS16
Pernille Teisbaek, égérie SS16

Une histoire danoise

Sarah vit à Copenhague. Difficile de résister à la tentation de lui demander ses bonnes adresses ! Où doit-on s’arrêter lorsqu’on y passe un week-end ? « Après une promenade dans le parc Kastellet, faites un tour dans la boutique Holly Golightly, la sélection y est très pointue. Allez également jeter un œil au Magasin du Nord, le Bon Marché local. Pour manger, une halte chez Victor et terminez votre soirée au bar du Balthazar. » Autre produit du terroir, Pernille Teisbaek. Blogueuse et mannequin, c’est une des fortes personnalités mode du moment et le visage de Leowulff pour l’été 2016. Un excellent choix qui semble ravir la it-girl : « Ce que j’adore avec cette marque, c’est qu’elle est avant tout extrêmement pratique. Le sac s’adapte à vos besoins. J’ai été très honorée que Sarah me propose de poser pour la campagne. » Un choix judicieux qui donne à la marque une véritable crédibilité mode.