Brussels Fashion Days : Krjst, c’est pour les saints ?

Mis à jour le 13 février 2018 par Elisabeth Clauss
Brussels Fashion Days : Krjst, c’est pour les saints ?KRJST PE14

IMG_1071ELes Brussels Fashion Days, du 18 au 20 octobre, présentent la mode des jeunes créateurs, accessible au grand public.

Le collectif Krjst fait partie des stylistes sélectionnés par ELLE pour faire défiler leur collection lors des shows de vendredi et samedi.

Faut-il être un saint pour porter du" jeune créateur" ?

Oui :

Parce que être parmi les premiers à prendre le risque d'embrasser un nouveau style, ça requiert un peu de cojones, même (surtout) si on est une fille. Les créateurs belges dans leur majorité font principalement le buzz à l'étranger (nul n'est prophète etc), d'autant que pour arborer des pièces un peu chiadées avec des coupes inédites (ou qu'on a oubliées)
dans des matières et des imprimés qui dépotent, il faut être sûr de soi. Ou transcendé par la grâce.

Non :

Parce que ça vous pose une personnalité, et que ça fait du bien. Le "jeune créateur", ce n'est pas parce qu'on ne percute pas forcément au premier abord, que ça ne mérite pas d'être fouillé. On enfile une veste ou une robe et paf ! on montre qu'on a une culture qui déborde un chouilla du mainstream.

Chez Krjst, ils proposent des collections de prêt-à-porter haut-de-gamme tendance streetwear highfashion (en français dans le texte). Chaque saison, ces nouveaux stylistes dont certains sont issus de La Cambre, explorent de nouveaux thèmes d'inspirations, desquels se dégagent des graphismes, des tissages et de nouvelles techniques textiles innovants.

Porter du" jeune créateur", ça amène une auréole, mais pas non-plus les bras en croix. Voilà.
IMG_4785EPRESSEIMG_4686EPRESSEIMG_4591E