1 Belge sur 5 ne veut pas d’un partenaire de couleur pour son enfant

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
1 Belge sur 5 ne veut pas d’un partenaire de couleur pour son enfantGuess who

Le 21 mars, c'est la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.

Un Belge sur cinq trouverait dérangeant que son enfant ait un partenaire de couleur. Le sondage a été réalisé par l'Unia, l'ex-Centre interfédéral pour l’égalité des chances. On imagine plutôt la génération de nos parents ou de nos grands-parents avoir un problème avec les couples mixtes mais les jeunes ne sont pas toujours plus tolérants.

Lorsque l'on pose la question aux 16-25 ans, 17,5% d'entre eux affirment qu'ils ne préféreraient pas voir leur enfant ramener une personne de couleur à la maison. « Il est vraiment interpellant de voir les jeunes quasiment au même niveau de rejet que leurs aînés alors qu’ils font partie d’une génération qui a grandi dans une société interculturelle », indique Patrick Charlier, directeur d'Unia.

Mais il ne faut pas oublier que pour quatre Belges sur cinq, les couples mixtes sont simplement des couples comme les autres. Et ça aussi, c'est une info importante à signaler. La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, c'est également l'occasion de mettre en lumière des modèles à suivre, des exemples qui nous inspirent. Voici une petite sélection de stars in love, des personnalités jolies à regarder et qui font évoluer les mentalités.

Crédit photo: Film "Guess Who"