Buzzons le boson

Mis à jour le 9 octobre 2013 par Elisabeth Clauss
Buzzons le boson

six hundred and fifty light-years away in the consLe Prix Nobelge vu par Elisabeth Clauss

"L'univers est belge. Depuis le temps que je vous le dis. D'ailleurs, ce mardi, c'est un physicien de l'ULB, François Englert, qui a été honoré du Prix Nobel de Physique pour la découverte du Boson de Higgs, qui n'a rien à voir avec le Gluon de Téléchat, quoique.

Ne comptez pas sur moi pour vous expliquer de quoi il s'agit. De la physique, je n'ai jamais compris que les cantiques.

Retenons que c’est vers 1954 que François Englert a rédigé une thèse de doctorat en mécanique statistique (tandis que pour moi, la statistique de compréhension de la mécanique avoisine le zéro), et qu'en 1959, à l'âge de 27 ans, soit dix années avant que je n'envisage de remplir une grille de sudoku par moi-même, il rencontrait  Robert Brout, un chercheur américain avec qui il allait tenter de percer les mystères de l'origine de l'univers (je résume). Ils devinrent grands amis, et au lieu, comme les gars de leur âge, d'aller se mettre à la masse à coups de spiritueux, pour s'échouer supracons en fin de soirée, ils explorèrent la formation de la masse à coups de thèses spirituelles sur la  supraconductivité. Cette petite nuance, c'est un Prix Nobel.

Travaillant ensemble, ils élaborent donc leur formule de masse, tandis que Peter Higgs, l'autre chercheur récompensé par le Prix de physique ce mardi, travaille aussi de son côté sur l'origine de la masse des particules élémentaires. A-t-il été inspiré par Michel Houellebecq, nous n'en saurons jamais rien.

Je vous passe des détails que ni vous ni moi ne sommes équipés pour comprendre (j'ai essayé, mais depuis, c'est le trou noir). Les trois chercheurs finissent donc, à force de regarder sous le tapis et derrière le canapé, par découvrir une nouvelle particule : le "boson scalaire", ou "Boson de Higgs" pour les intimes. Le bazar sert à justifier pourquoi tout ce qui nous entoure a une masse. Et donc, comment est foutu l'univers, à partir ou autour du vide, je ne suis plus trop sûre. En gros, l'univers naît du vide, en conséquence de quoi, il est parfaitement inutile de se mettre la rate au court-bouillon pour remplir ses déclarations d'impôts.

Ce prix récompense également les recherches de François Englert dans divers champs de la physique dont nous pouvons à peine appréhender le titre, ne serait-ce la relativité générale et la cosmologie. Ce dernier point n'ayant rien à voir avec le maquillage.

Autant de découvertes fondamentales pour notre compréhension du monde dans sa plus large acception, manifestations des travaux conjoints d'esprits admirables, dont le résultat nous est parfaitement surréaliste. Et ça, on connaît.

François Englert
François Englert