Un mail sexiste = une page Wikipédia sur une scientifique

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Un mail sexiste = une page Wikipédia sur une scientifiquecontagion

Une étudiante américaine en biologie moléculaire, Emily Temple-Wood, a eu une petite idée de génie. Pour chaque mail sexiste qu'elle reçoit, elle écrit une page Wikipédia sur une femme scientifique. On like l'initiative et on s'en inspire. 

Si vous deviez citer une personnalité scientifique qui vous a marqué, quel est le premier nom qui vous vient à l'esprit ? On parie que c'est un homme, et c'est justement ça le problème. Les femmes sont encore sous-représentées dans ces métiers et les remarques sexistes ne sont pas rares. Emily Temple-Wood, une étudiante en biologie moléculaire à l'université Loyola de Chicago, est régulièrement la cible des misogynes.

« Ils insinuent qu'elle est arrivée là grâce à son physique et demandent des faveurs sexuelles. Lorsqu'elle ne répond pas, ils l'insultent », peut-on lire sur Wikimedia Blog. Mais elle ne se contente pas de les ignorer. A chaque fois qu'elle reçoit un mail déplacé, elle écrit une page Wikipédia sur une femme scientifique. Une jolie façon de mettre ces personnalités en valeur et de lutter contre l'ignorance. Des centaines d'articles ont déjà été publiés et ce ne sont pas les exemples qui manquent.

Chez nous aussi, les femmes ne sont pas assez représentées dans la communauté scientifique. Si certains grands noms comme Catherine Verfaillie, Christine Van Broeckhoven ou encore Marleen Temmerman sont parfois évoqués, les autres sont souvent oubliés. BeWiSe, l'associations de femmes scientifiques en Belgique, lutte quotidiennement pour faire évoluer les mentalités. Comme le prouve Emily Temple-Wood, des petits gestes peuvent pourtant faire la différence. Et si on s'inspirait de son projet pour mettre en lumière les figures féminines que l'on admire ?

Crédit photo: film Contagion