Véronique Branquinho, les contes qui font les bons amis

Publié le 9 mars 2016 par Elisabeth Clauss
Véronique Branquinho, les contes qui font les bons amis

Ça commençait comme une évocation médiévale, avec des silhouettes vêtues de longues capes noires à capuches, de robes-toges à collerettes.

Du noir, du blanc, des échappées de tableaux de Maîtres Flamands. Puis l'histoire moderne est venue se cogner dans les croquis, avec du kakis, des vestes de costards encapuchonnées, des hoodies à paillettes, des perfectos. Sur-robes de plumetis comme déshabillés de jour, de l'oversize, du léopard. Cette rencontre scelle la rencontre des époques, d'une pudeur tendancieuse. De toutes les collections de Véronique Branquinho, l'une des plus riches en histoires (à vivre).