Et si l’école commençait à 10h?

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Et si l’école commençait à 10h?Bad Teacher

L’école primaire est en passe d’être réformée. Les horaires pourraient être modifiés, les élèves finiraient alors à 17h, voire 17h30. Et si les cours débutaient en fait plus tard? 

"Forcer les gens à travailler avant 10h, cela s’apparente à de la torture". Voilà la conclusion d’une étude réalisée par la prestigieuse université d’Oxford. On imagine déjà tous les lève-tard afficher un sourire de triomphe, convaincus qu’ils ont dorénavant un argument en béton pour justifier leur amour de la grasse mat’. D’après le Dr Kelley, qui a mené la recherche, notre société manque de sommeil et notre cycle n’est pas adapté aux horaires de travail. Commencer notre journée plus tard aurait ainsi de nombreuses conséquences positives sur notre santé. Et sur notre moral, avouons-le.

Depuis jeudi, des experts sont justement réunis à Spa pour étudier la question du rythme scolaire. Les différents acteurs du Pacte de l’excellence, initié par Joëlle Milquet, discutent en ce moment de pistes pour améliorer la qualité de l’enseignement. L’une des solutions envisagées est d’allonger la journée des enfants, ils finiraient ainsi à 17h-17h30 plutôt qu’à 15h30. La pause de midi serait alors plus conséquente et les élèves apprendraient leurs leçons à l’école après les cours. Mais la proposition n’a pas que des adeptes. Certains parents veulent être présents pour les devoirs et les syndicats craignent une surcharge de travail pour les enseignants. A ce stade, rien n'est encore arrêté, il s'agit ici de discussions préliminaires. Le groupe de travail ne prendra pas de décisions mais formulera des propositions au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ceraines mesures pourraient alors être prises à partir d'avril.

A la rédaction, on se pose une question: pourquoi la journée ne commencerait-elle pas à 10h? Elle ne serait pas plus longue, les horaires seraient simplement décalés. Les parents qui travaillent tard pourraient ainsi venir chercher leurs enfants (encore faut-il qu’ils puissent les amener le matin). La mesure serait particulièrement intéressante pour les adolescents qui ont besoin de beaucoup d’heures de sommeil. Un zombie, tout droit sorti de Walking Dead, au petit déjeuner, ça vous rappelle quelque chose? Lorsqu’il était directeur du collège Monkseaton en Angleterre, le Dr Kelley a fixé le début de la journée à 10h. Résultat: les notes de ses étudiants ont augmenté de 19%. Une piste à creuser pour lutter contre l’échec scolaire.