Y/PROJECT : l’avenir

Publié le 2 mars 2016 par Elisabeth Clauss
Y/PROJECT : l’avenir

_ARC0160

Glenn Martens est belge, diplômé de l'Académie d'Anvers. Directeur artistique de Y/Project, et sélectionné parmi les demi-finalistes du prix LVMH. Et sa nouvelle collection, c'est le futur.

Son parti pris, la transversalité des genres. On le sait, on le répète, ce qu'on appelle le "no gender" (qui pourtant implique les deux, ou les trois, ou comme on veut), c'est le raz-de-marée de demain. Une rationalisation de la mode comme elle se concrétise enfin avec les mutations de collections et la nouvelle forme que prennent les fashion weeks.

Ce défilé présentait des modèles femme, d'une poésie trash. Du romantisme, du velours, des fronces, des collerettes et du rose, mais aucun premier degré. C'est sexy sans être outrancier, réfléchi mais pas intello, excentrique et portable. Y/Project développe intelligemment un style prescripteur, qui emballe les modeux, et inspirera les autres. Comme avec le phénomène VETEMENTS : désormais, tout le monde veut des manches oversized et des sweats démontés. Même sans connaître le travail de Demna. Un langage est passé dans la culture. Glenn pourrait bien accomplir la même petite révolution mode, avec ses pièces restructurées pour un nouvel usage, une nouvelle époque.