Mort de Mark Darcy: Helen Fielding nous dit pourquoi

Mis à jour le 21 février 2018 par Marie Guérin
Mort de Mark Darcy: Helen Fielding nous dit pourquoi

bridget_jones_ap_jason_bell

La nouvelle avait miné notre journée. Dans le troisième tome de Bridget Jones, son amour, Mark Darcy est mort. L'auteur de la plus célèbre célibataire du monde explique sa décision.

C'est en se basant sur des événements de sa vie personnelle qu'Helen Fielding a construit l'histoire. À 24 ans, elle a perdu son père dans un accident de voiture, ce qui lui a fait comprendre que la vie ne se terminait pas toujours en happy end. " C'était horrible et choquant et j'ai compris que la vie était compliquée et fragile", confie-t-elle au magazine Vogue. Elle ajoute: "C'est comme les touches d'un piano, n'est-ce pas? Il y a des notes blanches et des notes noires. Et il y a un élément tragi-comique dans mon écriture, le happy end est là où vous choisissez de finir un livre. La vie, avec tous ses rebondissements, continue après ça."

Helen Fielding
Helen Fielding

Dans le dernier tome, Mad about the boy, Bridget a 51 ans et sa vie prend un autre tournant. "Des choses difficiles lui sont arrivées", constate l'auteur. "Mais malgré les épreuves, Bridget trouve toujours "la légèreté de la vie".

"Les femmes de mon âge (l'auteur a 55 ans, ndlr) ont encore des rendez-vous, font l'amour et soignent leur look. La date de péremption d'une femme arrive de plus en plus tard et tant mieux", explique Fielding. "Aucune vie n'est parfaite et aujourd'hui plus que jamais, les femmes sont sous pression pour être quelqu'un, réaliser quelque chose ou ressembler à quelque chose. Nous sommes tous constamment en train de nous construire un masque."

L'auteur rappelle tout de même que Bridget n'est pas elle, qu'il s'agit bien d'un personnage. Nous, cette histoire nous fait réfléchir... on a envie de lire le livre, non ?

Lire aussi:  Qui pour remplacer Mark Darcy ?