Les Belges à Paris : Veronique Branquinho

Mis à jour le 3 octobre 2013 par Elisabeth Clauss
Les Belges à Paris : Veronique Branquinho
Véronique Branquinho PE14
Véronique Branquinho PE14

La créatrice belge a présenté sa nouvelle collection lundi dernier à Paris, au Palais des Beaux Arts.

Une saison légère et joyeuse, appuyée sur des matières techniques irisées couleurs dragées, au son d'une playlist 60' assortie aux coupes au bol des mannequins. Esprit Polly Maggoo ? Pas vraiment. Il était plus ici question de redécouvrir des pièces classiques, en leur donnant
une forme inattendue, "bon sang mais pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt".

On a vu s'enchaîner des blousons de sport et coupes de vestes en jean overlongs (donc pas oversized, car taillés droits, mais jusqu'à mi-cuisses), brillants comme des costumes de Cloclo, le côté "couture" en plus. Des vestes de smoking sans manches, en satin bleu "Marie-Antoinette", portées en robe. Des couleurs disco, comme du jaune citron (traité, vu comme il brillait). Tout ça faisait un bien fou.

Véronique Branquinho PE14
Veronique Branquinho PE14
Véronique Branquinho PE14
Veronique Branquinho PE14

Dans une intention "un-peu-plus-classique-quoique", un ensemble veste pantalon, tendance pyjama, dans un ton ivoire, et une robe salopette blanche ont contrebalancé tout le pendant shinny de la collection.

Véronique Branquinho PE14
Veronique Branquinho PE14
Véronique Branquinho PE14
Veronique Branquinho PE14

L'ensemble était cohérent, élégant, gai et complémentaire. A la fin, de longues liquettes à plastrons, à boutonner dans le dos : pas facile à mettre, si sexy à se faire enlever.

Véronique Branquinho PE14
Veronique Branquinho PE14