La listomanie

Mis à jour le 15 février 2018 par LDP Magazine
La listomanie

1372896_534567966611256_1021194508_n

Ma phrase mauvaise foi pour le boulot c'est "je travaille mieux dans l'urgence". Il est vrai que je bosse assez bien dans l'urgence, mais c'est surtout parce que j'ai pas le choix, vu que j'attends toujours le dernier moment pour faire les choses.

En ce moment je suis dans ma période liste.

On a tous une période liste. Je suis d'ailleurs admirative des gens qui font ça toute l'année. Je n'ai pas cette discipline. Je fais plutôt partie des gens qui accumulent pendant des mois des trucs à faire et qui procrastinent. Ma phrase mauvaise foi pour le boulot c'est "je travaille mieux dans l'urgence". Il est vrai que je bosse assez bien dans l'urgence, mais c'est surtout parce que j'ai pas le choix, vu que j'attends toujours le dernier moment pour faire les choses. Et bien sûr, avec toute la cohérence qui me caractérise, les choses qui m'angoissent le plus, j'attends le plus longtemps possible pour les faire... histoire que ça puisse m'angoisser pendant des jours/semaines/mois/années.

Tu vois ces moments où tu te réveilles au milieu de la nuit en te disant "meeeeeeeeeeeeeerde j'ai oublié de faire ça !" ? et tu le fais pas évidemment. Par exemple quand je dois téléphoner à quelqu'un, pour un truc vraiment important, j'y pense toujours quand il est 2 h du mat et que je peux pas téléphoner. Et pendant la journée j'appelle mes copines, ça j'y pense parfaitement bien, les blabla pour ne rien dire, y'a pas besoin d'une liste pour y penser. Mais le comptable, le client, ou la belle-mère, étonnement j'y pense jamais quand il faut.

Et alors on accumule ainsi des choses dans sa tête, c'est super lourd à porter, ça occupe plein de place dans le cerveau et ça nous rend nerveux. Comme si ça nous rassurait d'être stressé.

lire la suite sur LDP Magazine...