Exclusif : les coulisses de Schiaparelli Haute Couture

Mis à jour le 21 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Exclusif : les coulisses de Schiaparelli Haute Couture

AW15-Schiaparelli-Fashion-161

La Maison Schiaparelli, plus urbaine, plus sexy cette saison, présentait en juillet à Paris sa collection  « Le Théâtre d’Elsa », une « haute couture pour tous les jours ».

Belle endormie réveillée depuis quelques saisons, Schiaparelli, fondée dans les années 30, relancée en 2012, trouve ses marques et impose son identité renouvelée avec un style plus pointu, transversal.

AW15-Schiaparelli-Fashion-203

Dès ses premières années de mode, Elsa Schiaparelli impose une allure audacieuse. Lignes sobres, silhouette verticale, noir et blanc fondateurs exacerbent une élégance absolue. Une féminité mâtinée de rigueur évoquant Lee Miller. Un lexique restreint où le masculin des tweeds, des écossais, de la jupe-culotte et des vestes portées sur des robes longues prend toute sa dimension.

DSC_0810

Pour comprendre où va cette maison parisienne, il faut savoir d'où elle vient.

En 2006, Diego Della Valle, propriétaire de Tod's, rachète les droits et archives de la Maison Schiaparelli. Un nom qui l'a toujours fait rêver, alors reliques d'une époque de la couture ou les femmes régnaient sur les maisons les plus en vue de Paris : Madame Lanvin, Mademoiselle Chanel... Schiaparelli les dépasse d'abord, dans les années 20, elle est la reine de Paris. Italienne issue de la noblesse, elle invente le "rose shocking", s'impose comme entrepreneuse - peu courant pour une "étrangère" à l'époque.

studio LazzariLOOK 29

Exigeante en premier lieu avec elle-même, intransigeante quant à la qualité des collections de sa maison, et parfaitement humaine avec ses employés. On raconte qu'elle ne disait jamais « merci ». Mais ceux qui ont travaillé pour elle n'ont jamais voulu la quitter. "Elsa Schiaparelli", c'est également l'une des rares maisons qui n'a pas fermé pendant la guerre. Mélange de feu et de glace, descendante des Médicis par sa mère, Elsa est femme d'affaires, visionnaire, amie des dadaïstes et des surréalistes.

studio LazzariLOOK 36

Elle se résout à se retirer en 1954 de la maison qu'elle avait fondée 27 ans plus tôt : partie quelques années aux Etats-Unis pour lever des fonds pour soutenir les orphelins de guerre, elle ne comprend plus la société française qu'elle trouve à son retour.

studio LazzariLook 34back

Elle a alors 64 ans, un âge honorable dans cette moitié du XXe siècle. Sa société éponyme de parfums reste active jusqu'en 2006, avec une activité modérée.

IMG_1049

Pour cet hiver Couture 2015, affûtée et prête à en recoudre avec son histoire, Schiaparelli se pare de long, de noir, de broderies « discrètes ». Le luxe est sobre et inventif. Manteaux-capes en couvertures, fourrures légères de couleur sans manches, mousselines irisées et brocards précieux, on s’arrête encore sur les dos nus, statement de l’automne. Un peu du rose « Shocking » imaginé par Madame Schiaparelli pour la mémoire. Au théâtre d’Elsa, on est les enfants du paradis.

https://youtu.be/a2vuKZkVuBo