Louboutin – Vlaams Belang: le créateur s’insurge contre leur campagne

Publié le 26 septembre 2013 par Marie Guérin
Louboutin – Vlaams Belang: le créateur s’insurge contre leur campagne

Louboutin

Christian Louboutin, le célèbre créateur des souliers à semelles rouges, a entamé une procédure en référé pour réclamer l'arrêt de la campagne de l'association VTI, "Vrouwen Tegen Islamisering" (Femmes contre l'Islamisation, ) qui utilise l'image de ses chaussures.

Sur l'affiche portant le slogan "Vrijheid of islam", on peut voir les jambes de la sénatrice du Vlaams Belang, Anke Van Dermeersch et à ses pieds... des Louboutin. Une image qui porte préjudice à la marque, selon le créateur. Il exige que tout le matériel utilisé pour cette campagne soit détruit.

VTI ne comprend pas cette réaction: "Est-ce qu'une personnalité politique peut encore librement faire campagne en portant des vêtements de marques? Est-ce qu'elles peuvent encore téléphoner avec un iPhone ou un Blackberry, porter des lunettes Armani ou Chanel, comme Kris Peeters, ou rouler avec un vélo Eddy Merckx sans être poursuivies?" explique Anke Van Dermeersch dans un communiqué.

Elle renchérit: "Outre l'argument absurde sur le préjudice pour la marque, il n'y a aucune base juridique à une telle demande. Le droit des marques au Benelux ne s'applique pas dans ce cas, notamment parce que VTI n'a pas d'activités commerciales".

VTI est clair, l'association ne compte pas arrêter sa campagne. Nous en saurons plus vendredi, lorsque la procédure sera traitée au tribunal de commerce d'Anvers.

Lire aussi: Louboutin ouvre une boutique en Belgique