Payer une amende quand on ne finit pas son assiette ?

Mis à jour le 13 février 2018 par Marie Guérin
Payer une amende quand on ne finit pas son assiette ?

gaspillage

Plusieurs restaurants japonais pénalisent le gaspillage en faisant payer les sushis non consommés dans les formules à volonté. Une mesure qui responsabilise le client face à son appétit. Vous en pensez quoi ?

Au restaurant A-ji, les clients qui prennent le menu à volonté sont prévenus: en fin de repas, chaque sushi non consommé leur coûtera 1€. Pourquoi ce choix ? "Les sushis sont faits à la minute, avec du poisson frais, selon chaque commande. Pour le chef, c'est du travail et de la préparation. Par respect pour la nourriture et pour ceux qui la cuisinent, on a décidé d'empêcher le gaspillage" explique Sébastien, serveur au restaurant.

Cela fait deux ans que cette mesure a été mise en place et certains clients s'étonnent toujours: "Le menu est à volonté, alors je mange ce que je veux et je laisse ce que je veux" c'est le genre de réflexions que l'on peut entendre. Et pourtant, le menu ne laisse pas de place au doute, cette pratique anti-gaspillage est bien expliquée et les serveurs le précisent à chaque commande. "Il y a quelques mois, je me souviens d'une table de quatre qui a mangé 200 sushis, ils en ont laissé 40, donc, 40€. C'est une douille. Heureusement, ce genre de cas est rare."

À Bruxelles, d'autres restaurants japonais ont suivi le mouvement, c'est le cas par exemple de Ninja House. Au Japon, le bouchon est poussé encore plus loin, lorsque l'on se rend au Hachikyo, à Sapporo. En commandant leur "tsukko meshi", un grand bol de riz et d'oeufs de saumon, le client sait qu'il doit tout manger. Sinon, il paiera une amende qui sera directement reversée à une association de pêcheurs. Le menu indique d'emblée "les conditions des pêcheurs sont tellement difficiles et dangereuses qu'il faut témoigner du respect et de la gratitude envers leur travail. Il est interdit de laisser un grain de riz dans le bol."

Le tsukko meshi chez Hachikyo
Le tsukko meshi chez Hachikyo

À chacun de faire son effort, donc. "Vous pouvez être sûr que le tsukko meshi est toujours terminé jusqu'au dernier oeuf de saumon" explique une serveuse du restaurant. Est-ce là un premier pas vers moins de gaspillage ?

Et vous, seriez-vous prêt(e) à payer une amende quand vous ne finissez pas votre assiette ?

La bouffe pour la bonne cause: Les bienfaits du depressed cake