Hyères, la mode de demain

_DSC0307

Ce lundi s'achevait la 30ème édition du Festival de mode et de photographie d'Hyères. L'objectif (c'est le cas de le dire) : la découverte de jeunes talents.

Le Festival d'Hyères, c'est cinq jours de concours de créateurs émergents et de photographes confirmés, de rencontres et de conférences autour des métiers de la mode, et d'échanges de cartes de visites. Le tout orchestré dans la Villa Noailles, une maison de mécènes du début du XXème siècle, devenu musée vivant et théâtre de l'imagination et du savoir-faire des nouvelles générations. Depuis 30 ans, il y en a eu un certain nombre. Ont été entre autres primés à Hyères Anthony Vaccarello,  Viktor & Rolf, Sébastien Meunier (désormais directeur artistique chez Ann Demeulemeester), Christian Wijnants, Julien Dossena (directeur artistique chez Paco Rabanne), Jean-Paul Lespagnard, et plein d'autres.

S.A.R la Princesse de Hanovre, Karl Lagerfeld et Carine Roitfeld
S.A.R la Princesse de Hanovre, Karl Lagerfeld et Carine Roitfeld

Cette année, Chanel était partenaire privilégié du Festival, et Karl Lagerfeld, directeur artistique de cet opus, invité à exposer ses photos dans ce qui avait été une salle de squash dans la Villa. Un jury prestigieux, présidé par Virginie Viard (directrice de studio chez Chanel), auquel participaient, entre autres, Caroline de Maigret, Anna Mouglalis, Loïc Prigent, S.A.R la Princesse de Hanovre (plus connue sous le nom de Caroline de Monaco) Carine Roitfeld, Sébastien Tellier et Anthony Vaccarello.

_DSC0361Petites confidences (si ça se trouve ils parlaient du menu du soir, allez savoir)

Petites confidences (si ça se trouve ils parlaient du menu du soir, allez savoir)

Chanel était partout. En pancarte sur le pare-brise des voitures-navettes officielles, à la Villa Romaine, belle demeure hyéroise où était organisée le drink le plus select de l'année (pour ceux qui n'étaient pas invités, il restait quelques pizzérias ouvertes pas loin, c'était chouette aussi). Déjeuners Chanel, ouverture de boutique éphémère Chanel à St-Trop', prix Chanel pour quelques lauréats privilégiés qui bénéficieront du soutien des métiers d'art, ateliers de broderie avec Lesage, au moins est-on assuré que la maison qui compte parmi les garants de l'ultra luxe à la française veille sur les jeunes pousses.

Les lauréats au concours de mode

_DSC0853

Grand Prix du Jury Première Vision : Annelie Schubert (Allemagne)

_DSC0301_DSC0272

Une collection subtile, faite d'assemblages de matières aux densités travaillées (drap de laine épais mixé à de la soie, contraste de la rugosité et de la fluidité), et plusieurs niveaux de lecture et de couture, à l'envers et à l'endroit.

_DSC0883

Prix Chloé : Anna Bornhold (Allemagne)

Catwalk Pictures
Catwalk Pictures
Catwalk Pictures
Catwalk Pictures

_DSC0193

Notre favorite. Anna a fabriqué ses tissus en utilisant des bouquets de fils qu'elle a cousus, re-cousu et re-re-cousus 5 jours durant pour obtenir un seul jean en trompe l'oeil.

image1image2image3

Un boulot dingue. Un résultat interpellant, trompe l'oeil d'étoffe lourde et épaisse. Il y avait de l'humour dans son travail. Des tons pastels énergiques, des coupes naïves. C'était frais.

_DSC0851

Mention spéciale du Jury : Wieke Sinnige (Pays-Bas)

3Catwalk Pictures

Des plissés croisés, volumes aériens et assemblages démantelés, sur qui les inspirations à la Picasso tombaient très bien.

Prix du Public d'Hyères : Yiyu Chen ( Taïwan)

_DSC0500_DSC0493

Pour sa collection mouvante de silhouettes sombres aux transparences tendancieuses (tendance belles, on s'entend). Malgré les chaînettes qui volaient aux pas des mannequins, les pièces leur conféraient une allure hiératiques. On dirait hyératique, si on osait.

Jean-Pierre Blanc, Directeur général du Festival
Jean-Pierre Blanc, Directeur général du Festival

Des collections impeccables quasi déjà commerciales, pour un festival qui est tout de même sensé présenter des débutants (qui sortent d'écoles réputées, cependant). Du coup, l'humour, le décalage, voire un chouilla de subversion, on les a trouvés sur les garçons (en jupe, souvent) :

_DSC0393_DSC0426_DSC0431_DSC0389_DSC0237

Une édition anniversaire comme toujours inspirante, pendant le défilé comme au cours des conférences : sur la question de savoir si une entreprise peut-être à la fois branchée respect de l'environnement et rentable, ou sur l'impact d'Instagram dans la mode. Mais ça, ce sera pour une prochaine fois.

 

(Photos Nicolas Danhier, sauf celles indiquées Catwalk Pictures)

Trop fauchée pour m'habiller bon marché - Marie Guérin

Articles similaires

ELLEs ont testé : L'avis de nos lectrices sur Arkorelax® Sommeil

Masterclass Estée Lauder : un atelier sur-mesure pour trouver le fond de teint parfait

À découvrir sur le web