Blocus: comment améliorer sa concentration ?

comment améliorer sa concentration

Bientôt les exams ? Pour mettre toutes les chances de son côté, on fait un tour des techniques éprouvées… Comment améliorer sa concentration. On vous dit tout !

C’est basique

Dormir beaucoup. C’est bien connu, le sommeil favorise la mémorisation. à condition d’avoir un bon sommeil, c’est-à-dire sans interruption.

Appuyer sur « pause ». On fait de courts breaks toutes les trente minutes et on ferme les yeux en repensant à ce que l’on vient de faire.

Marcher dans la nature. Les espaces verts, plus apaisants, sollicitent moins l’attention que la rue. Après une balade, on est plus disponible. élémentaire !

Méditer. En méditation, on se focalise mieux sur les choses à retenir.

Ça se passe dans la tête

Imaginer. On se visualise en train de réussir une tâche afin de comprendre les gestes optimaux à réaliser.

Chercher une motivation. Si la tâche semble rébarbative à première vue, y trouver un intérêt (même petit) permet d’activer la concentration.

S’encourager. Une fois l’objectif fixé, on s’octroie des récompenses dès qu’il est atteint. Un chocolat, une promenade, un morceau de musique…

Tenir une liste de parasites. Dans un petit carnet, on inscrit toutes les pensées qui viennent nous distraire afin de s’en débarrasser (la robe au pressing, les courses, les rendez-vous…).

Ça se passe dans l’estomac

Pour la mémoire. Les œufs, le lait et le fromage, les carottes et les pommes de terre, riches en zinc. Le romarin, qui favorise la bonne circulation du sang dans le cerveau.

Pour la vigilance. Les céréales, fruits et légumes, source d’énergie grâce à leur apport en glucose.

Pour la concentration. Le thon, la truite, les germes de soja pour la tyrosine qui active les neurotransmetteurs. Le chocolat pour la théobromine et la théophylline qui stimulent le cerveau.

Contre la fatigue. Le miel (ainsi que les autres dérivés de la ruche), riche en oligo-éléments et vitamines B et C.

À éviter. Les graisses saturées (beurre, crème, graisses animales…).

C’est ludique… et ça marche

Se lever du pied gauche. La mauvaise humeur a un impact positif sur la mémorisation ! à l’opposé, la bonne humeur favorise la distraction et l’analyse superficielle des choses. À pratiquer avec modération.

S’adonner à la BrainGym. À ne pas confondre avec la gymnastique cérébrale : il s’agit d’un ensemble de mouvements simples à réaliser qui améliorent la concentration. Croisez votre jambe droite au-dessus de votre jambe gauche, faites de même avec vos bras. Ramenez vos bras croisés vers vous (sur la poitrine) et respirez profondément.

www.braingymbelgium.be

Jouer. Les jeux vidéo d’action activent la concentration visuelle. Un joueur est tout à fait capable de repérer une cible tout en maintenant une attention soutenue sur d’autres éléments distractifs.

On dit non…

À la gymnastique cérébrale. Des études ont démontré que les jeux de gym cérébrale permettent d’améliorer… ses performances dans le jeu, sans aucun résultat sur l’activité cognitive générale.

Aux substances dopantes. Boissons énergisantes, amphétamines, cocaïne… Outre leurs effets secondaires et leurs dégâts sur la santé, elles empêchent la sensation de sommeil. Elles n’évitent donc pas la fatigue, mais la masquent : éveillé et fatigué, un très mauvais cocktail pour la concentration.

A LIRE AUSSI :
- Blocus : 5 astuces pour bien dormir malgré le stress

Auteur Marie Guérin
Journaliste - responsable de la rubrique mode

Articles similaires

Un conseil simple et vraiment efficace pour une peau canon tout l'été

Quel produit de beauté fait le buzz chez les blogueuses ?

À découvrir sur le web