Leçon de sexe: comment réussir la branlette parfaite ?

branlette

 

Ne soyons pas hypocrites, on s'est toutes posées une fois la question. Pour y répondre, l'équipe du ELLE s'est rendue à un atelier pour apprendre à maîtriser parfaitement l'art de la branlette.

Tout le monde a ricané en découvrant cette invitation nous conviant à une "Handjob Masterclass". Après son grand succès dans le sex-shop Pabo aux Pays-Bas, la marque lance un atelier en Belgique, pour apprendre à maîtriser cet art subtile.

"Dans cet atelier, vous apprendrez tout ce qu'il faut savoir pour prendre soin de votre homme," c'est la promesse de ce cours qui offre également un goodie bag, renfermant de quoi s'entrainer à la maison. Cet espoir d'un amour pimenté et d'une confiance retrouvée sous la couette, semble s'adresser directement à moi. J'accepte donc, sous les encouragements de la rédaction.

Le soir, l'objet de mon sacrifice me semble moins impressionné: "Une branlette ? Je ne vois pas pourquoi tu devrais participer à cet atelier. Tu as tellement d'autres talents au lit. La masturbation est le seul acte sexuel que l'homme fait mieux lui-même." Ah bon ? Soudain, j'ai une mission. Apprendre les techniques pour convaincre un non-croyant !

Un Cava pour commencer

L'atelier débute à 19h dans la nouvelle boutique Pabo à Dendermonde. Le Cava est prêt, posé à côté de chaque godemiché, à usage individuel. Mme Marijke nous l'assure: après cette petite heure, nous connaîtrons tellement de techniques satisfaisantes que notre homme ne voudra jamais être pris... en main... par quelqu'un d'autre ! Un bon début.

Personnellement, je ne pense pas que ce changement de pratique transforme mon chéri en libertin confirmé, mais c'est peut-être sous-estimer la puissance du doigté.

La leçon débute avec des petites infos sur l'anatomie masculine: où se trouve le gland ? Qu'est-ce que le prépuce ? Les plus petits pénis dans le monde mesure 1cm et les plus grands plus de 30cm. Les hommes qui se masturbent ont un orgasme après une moyenne de 7 minutes. "Mais il est temps d'aller plus loin" annonce Marijke, une bouteille de lubrifiant à la main.

"Une branlette qui dure est une branlette réussie", au moins c'est clair. D'entrée de jeu. La première technique que nous apprenons, permet de retarder l'orgasme. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt : plus vite mon mec est satisfait, plus grand sera le compliment ! Quoi qu'il en soit: "commencez doucement à le masturber, ensuite, appuyez votre doigt sur son périnée et exercez une pression sur son gland." Une technique dite du "bouton d'urgence".

À la traite, les filles !

Alors que nos mains luisent de lubrifiant - "Il faut toujours enlever son pantalon avant d'utiliser le lubrifiant, mesdames!" - La leçon commence vraiment. Nous devons d'abord montrer comment nous pensons nous y prendre. Apparemment, ce n'est pas avec des mouvements agressifs de haut en bas, comme certaines participantes ont cru bon de le mimer sur leur gode, mais plutôt avec un va-et-vient plus lent du bas vers le haut. Il faut y aller avec précaution, car un pénis peut vraiment se déchirer et puis, c'est là qu'est tout le plaisir.

Maintenant qu'on a les bases, on peut se lancer dans les techniques plus expérimentées.

Pour le "presse-citron", par exemple, vous maintenez le pénis fermement pendant que l'autre main presse délicatement le gland, comme un presse-agrumes.

Pour la technique du "sapin de Noël", maintenez le pénis avec vos deux mains en une sorte de pose de prière (nos mains forment un sapin) et déplacez-les de bas en haut jusqu'au-dessus du gland tout exerçant une pression avec les paumes.

Pour la technique de "la petite laitière", utilisez vos deux mains du bas vers le haut comme si vous deviez traire une vache.

Ensuite Marijke nous montre les différents outils à notre disposition des vibromasseurs aux oeufs Tenga, composés d'une substance gélatineuse et de parois nervurées qui multiplient les sensations pendant la masturbation.

Oeuf Tenga
Oeuf Tenga

Marijke met toujours un oeuf à la disposition de son mari, lorsqu'elle part en voyage avec des copines. "Je ne pense pas acheter un oeuf comme ça à mon mec, l'illusion est trop réelle" plaisante une participante. Mais quand il est l'heure de faire un tour dans le magasin, je constate que beaucoup de petits oeufs sont emmenés sur le chemin du retour...

Personnellement, je m'en tiendrai au lubrifiant qui d'ailleurs est très hydratant pour les mains (c'est selon Marijke la meilleure solution contre les virages maladroits) et à un simple bandeau.

Travaux pratiques

De retour à la maison, je retrouve un homme plutôt sceptique sur mes compétences nouvellement acquises... Et parce que j'ai annoncé ce cours à grand bruit et que je ne suis pas fan de masturbation habituellement, c'est difficile de mettre à profit mes nouvelles connaissances en toute discrétion. Je décide donc d'étudier consciencieusement les différentes techniques tranquillement, et croyez-moi, lui bander les yeux rend les choses beaucoup plus simples. Il existe des moyens moins agréables pour passer une soirée à la maison...

"La petite pendule" (une caresse qui fait tourner le pénis - encore endormi- autour du pubis, pour le réveiller) ne sera pas nécessaire. À la vue du bandeau, l'affaire est faite. Je tamise les lumières et commence à le toucher tendrement. Il se détend et je pianote sur son pénis.

Courageusement, j'entame "le presse-citron", il n'aime pas. Je passe rapidement au "sapin de Noël", en vain, quand je commence "le feu d'artifice" (qui consiste à réchauffer son pénis entre mes mains), il devient très dubitatif. Cette technique est censée rendre la masturbation plus longue que les sept minutes fatidiques: de toute façon, il est loin de l'orgasme.

Jusqu'à ce que je me souvienne d'une technique (hors manuel) que Marijke a apprise d'un sexologue: faire tourner nos mains alternativement autour du pénis en faisant un mouvement de bas en haut.

Gémissements. Il aime ça. J'embraye avec "la petite laitière" et c'est l'extase.  Il ne sait plus comment il s'appelle. Pour quelqu'un qui n'aime pas perdre le contrôle, il se laisse totalement dominer. Après 8 minutes et demi, il commence à atteindre son climax. Je ressers triomphalement ma pression, mais au moment où il sent qu'il va jouir, il se souvient de la promesse que je lui ai faite... profiter de l'orgasme plus longtemps. Il m'attache le bandeau autour des yeux et m'ordonne d'enlever mes vêtements...

Il trouve ça très agréable, particulièrement "la petite laitière" et propose qu'on le fasse plus souvent. "Uniquement comme préliminaires, comme ça j'ai aussi l'occasion de m'occuper de toi" explique-t-il en m'attirant sur lui pour placer son sapin de Noël en feu d'artifice dans ma petite laitière.

Un atelier hautement recommandé, donc.

Assurez-vous d'avoir un bandeau à la maison !

Une "handjob masterclass" coûte 25€ par personne. www.pabo.be

Joni De Witte

Articles similaires

Zero Waste Trend: quelles sont les bonnes adresses anti-gaspillage?

Instock-Amsterdam-food-waste-970x508

5 bonnes habitudes pour avoir une peau plus belle au réveil

tips_om_huid_te_zuiveren_slaap_blair_waldorf-970x508

À découvrir également sur le web