Le Mexicaba de Christian Louboutin brodé par les Mayas

Cette saison, c'est au Yucatan que le créateur français s'est rendu pour produire son cabas en collaboration avec Taller Maya, une organisation qui préserve l'artisanat des Mayas.

Pour la deuxième année, Christian Louboutin, met en valeur le travail d'artisans à travers un cabas richement brodé et coloré qui nous emmène en voyage.

"J ai toujours été tourné vers les autres. Le fait de travailler avec des artisans à des milliers de kilomètres de Paris est donc très naturel pour moi." - Christian Louboutin

Quel est le projet du cabas ?

En 2016, l'idée d'un cabas artisanal germe à Dakar. C'est Valérie Schlumberger, une amie d’enfance du créateur, qui lui présente les brodeuses de la Main Rose, une structure qui aide les jeunes mamans en difficulté. De cette rencontre nait l'Africaba. Le Mexicaba prolonge cette philosophie qui assure des revenus aux artisans locaux. Pourquoi avoir choisi le Mexique ? "Si vous alliez chez moi, vous verriez tous les objets que j’en rapporte depuis des années : ils sont les témoins de ma passion pour le design mexicain, si riche, si varié, si métissé, entre ses origines indiennes, les influences espagnoles… " confie le créateur.

Pour confectionner ce sac, Christian Louboutin a fait appel à Taller Maya, l’une des branches de la Fundacion de las Haciendas del Mundo Maya, qui a notamment pour mission d'aider des artisans Mayas de villages reculés, dont le savoir-faire traditionnel est exceptionnel. Taller Maya leur offre une structure pour qu'ils puissent travailler. C'est une façon de leur assurer un revenu tout en préservant leur héritage.

Concrètement, dix pour cent du bénéfice des ventes du cabas sont directement reversé à la fondation.

"Au-delà des impacts économiques et sociaux dont profitent plus de cent familles, nous avons adoré l'énergie positive véhiculée par ce projet. Le fait de travailler pour l'équipe de Christian Louboutin nous a ouverts de nouveaux horizons" - Maria-Carola Diez Directrice de la Fundación Haciendas del Mundo Maya / Taller Maya

Le Mexicaba, l'art de la tradition

Ce sac en coton est entièrement tissé à la main par des tisseurs locaux et ensuite brodé par des brodeurs Mayas. Les poignées sont composées de perles de corne de buffle et de bois peint. C'est un pur objet d'art aux couleurs chatoyantes que l'on meurt d'envie d'associer à une paire de jeans et des espadrilles, cet été. Incontestablement un must-have.

Le Mexicaba est disponible dans les boutiques  Christian Louboutin et sur www.christianlouboutin.com pour 1290€.

 

 

Auteur Marie Guérin
Journaliste - responsable de la rubrique mode
Trop fauchée pour m'habiller bon marché - Marie Guérin

Articles similaires

Le créateur Azzedine Alaïa est décédé

azzedine-alaia

Tentez de remporter le must-have d'IKKS : le sac Doctor !

À découvrir sur le web