Oser parler en public: mode d’emploi

On vous file nos trucs et astuces pour apprendre à gérer son stress lors d'un exam oral ou d'une réu' importante. On a testé le coaching vocal, verdict.

C’est quoi ? Un programme de dix séances pour apprendre à maîtriser sa voix, et donc sa peur, lors de la prise de parole en public. Grâce à une série de techniques respiratoires, de petits jeux de diction et de sessions de relaxation, on booste sa confiance en soi. Et on dit bye bye au stress qui nous gagne dès que l’on aperçoit la porte de la salle de réunion ou le bic rouge du prof d’anglais. Les cours sont donnés par Dominique Wenta. Chanteuse et coach depuis plus de vingt ans, elle conseille plusieurs ministres belges et travaille avec le Parlement européen ou encore France 2.

C’est pour qui ? Les teenagers timides qui rougissent dès qu’ils ouvrent la bouche, les étudiants qui détestent les oraux ou encore les candidats paniqués aux entretiens d’embauche. « Les femmes représentent une grande partie de mes ‘patients’ », explique Dominique Wenta. « Elles occupent de plus en plus de postes à responsabilité et sont souvent entourées d’hommes qui ne les écoutent pas. Depuis qu’elles sont petites filles, elles sont conditionnées à sourire, et leur voix reste donc bloquée dans les aigus. Inconsciemment, on a l’impression que les tons graves sont réservés aux hommes mais techniquement, ce n’est pas compliqué pour une femme d’arriver à moduler sa voix. Et ça peut l’aider à s’imposer ».

Ca se passe comment ? On débute la séance par une activité plutôt sympa : fermer les yeux et s’allonger sur un matelas. Aidée de sa voix, Dominique Wenta nous plonge dans un état profond de relaxation. Si Winnie, le chat de la coach, vient se coucher sur vous, le pari est réussi ! Le but de cette méditation ? Arriver à un tel niveau de détente que l’on respire naturellement par le ventre. L’objectif est alors de « sentir » cette respiration abdominale pour pouvoir ensuite la reproduire en situation de stress. On continue avec des petits exercices d’articulation et de respiration pour acquérir de bons réflexes. La pro nous demande de souffler une bougie en contractant le ventre par exemple, mais sans prendre d’air avec le haut de la poitrine. Le challenge n’est pas si easy, on doit s’y reprendre à quatre fois pour réussir ! C’est fun et surprenant, on se prend pour une chanteuse d’opéra et on s’étonne de découvrir le degré de puissance de notre voix.

C’est cher ? Chaque séance coûte 50 euros mais une session de groupe est également possible. On embarque quatre copines avant un exam oral et on divise le prix ! La coach intervient aussi au forum JUMP et organise des stages en mai et en juin, à Bruxelles et à Huy. Plus d'infos? Ici.

3 exercices pratiques à essayer tout de suite:

1. Prenez conscience de votre respiration abdominale : « Posez votre main sur votre ventre avant de vous endormir, ou dès que vous avez un moment de détente. Essayez de reproduire ce que vous sentez : le diaphragme se relâche et le bas des poumons se gonfle.

2. Baillez : « Cela va permettre au diaphragme de se détendre, c’est parfait pour chasser le trac ! »

3. Chauffez votre voix : « Au petit-dej, avant une présentation importante par exemple, chantez la bouche fermée et sentez vos joues vibrer. Cela permet de travailler la tonicité des cordes vocales. »

Crédit photo: Iggy Azalea dans le clip "Fancy”.

Articles similaires

Dans le sillage d’Henri PFR, Dj/Producteur

Les ventes du MAD : c'est reparti !

ELLE Belgique de Novembre : pourquoi il vous le faut ?

À découvrir sur le web