My little IVG: la BD qui nous fait marrer

Le but de l'auteure ? Dédramatiser l'avortement. Des planches à lire d'urgence. 

« Lorsque j’avais des coups de blues, je cherchais des témoignages un peu rigolos sur internet, et je ne trouvais que des tragédies grecques sur le sujet, ou des témoignages un peu gores », écrit la dessinatrice et scénariste de la BD My little IVG. « J’ai aussi été étonnée de voir que je ne ressentais pas toute cette culpabilité ou cette tristesse que peuvent ressentir certaines femmes. J’avais besoin de rire, de prendre du recul sur le sujet ». Et si c'est également votre cas, vous allez adorer suivre les aventures de Chloé.

A 28 ans, cette adulescente découvre qu'elle est enceinte et dans sa tête, c'est l'alerte rouge maximale déclenchée. Entre l'annonce à sa mère (et sa technique d'ado pour faire passer la pilule), à son mec, ses questions existentielles et son angoisse d'avoir « un alien dans le bide », on ne s'ennuie pas une seconde. Le petit plus ? La BD ne s'adresse pas qu'aux femmes et ça, c'est plutôt malin. Une façon intelligente de parler avec humour d'un sujet pas toujours très drôle. L'épisode quatre est en cours d'écriture, il devrait arriver cette semaine !

Articles similaires

Chef's Playtime: le diner de l'été où il faut être vu!

Jacques De Bascher : de l'ombre à la lumière, et retour

À découvrir sur le web